En raison d’une diminution significative du nombre d’appels de ses abonnés, le groupe Canal + prévoit de fermer son site historique de centre d’appel en Seine-Saint-Denis. 153 emplois sont menacés.
Le projet a été présenté ce vendredi dans le comité d’entreprise de Canal +. Le centre de service à la clientèle historique de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) devrait fermer ses 153 employés, situé rue Cokerie près du Stade de France. Il avait ouvert en 1984 en même temps que la sortie de la chaîne cryptée. La principale raison de cette fermeture « , une baisse significative du nombre d’appels téléphoniques à la technologie numérique, dont l’utilisation chez les abonnés a plus que doublé en cinq ans », a déclaré Canal + dans un communiqué. Le groupe affirme que 50% des contacts des clients sont maintenant via Internet.

La chaîne, qui a perdu plus de 5 000 000 de fidèles en France en 2016, prévoit de recentrer son activité de service à la clientèle sur son site à Rennes (Ille-et-Vilaine), qui emploie 250 personnes. Objectif: favoriser les appels qui «nécessitent plus d’échanges et d’expériences», ajoute un porte-parole de Canal +.

« Bolloré est dans une logique de réduction des coûts »

Cela signifie que 153 emplois sont à risque sur le site de Saint-Denis. Des discussions devraient avoir lieu avec les représentants du personnel dans les prochaines semaines. Le maire de la commune craint le pire. « Ce serait un gros coup pour les employés, si cela est confirmé, je les rencontrerai », promet Laurent Russier, qui rencontrera les représentants du canal codé la semaine prochaine. « Bolloré est dans une logique de réduction des coûts, avec des coupures dans les emplois », dit l’élu officiel. Si elle reconnaît que sa marge de manœuvre est «étroite», elle tente de défier «les autorités de l’Etat de limiter la rupture et d’essayer d’éviter un drame humain».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *